Coaching professionnel : définition

Qu'est-ce que le coaching professionnel ?

Définition

D'après la Societé Française de Coaching, le coaching professionnel est "l'accompagnement de personnes ou d'équipes pour le développement de leurs potentiels et de leurs savoir-faire dans le cadre d'objectifs professionnels" .

Un accompagnement personnalisé

Bénéficier d'un coaching professionnel, c'est donc se faire accompagner dans sa vie professionnelle, d'une façon totalement personnalisée. L'objectif du coaching professionnel est d'aboutir à des résultats concrets et mesurables.

Le coaching professionnel sera composé d'une succession de processus durant lesquels le "coaché" approfondit la connaissance de soi. Objectif : améliorer ses performances.

D'où vient le mot coaching ?

A l'origine, le terme coaching vient du ... français ! En effet, il dérive du terme "coche" qui désignait une voiture.

Dès 1850 outre-Manche

Puis, autour des années 1850 est apparu, dans le milieu universitaire anglais, le terme de "coach". Il désigne alors, en argot, les répétiteurs qui aidaient les étudiants avant un examen.

Dès 1930 en France

Le terme se développe ensuite assez naturellement, dans le sport, pour désigner l'entraîneur. C'est vers 1930 que le terme commencera à être utilisé en France.

Coaching professionnel

Se faire accompagner pour mieux vivre sa vie professionnelle ou personnelle

Quelles sont les différences entre coaching et psychothérapie ?

Autant commencer par la fin : cela n'a rien à voir !

Pour une personne extérieure au processus, et qui ne comprend pas forcément ce qui se passe, la vision pourrait être : "Il y a un client qui parle, un professionnel qui écoute et tente de faire progresser le client dans sa réflexion".

 

Ce serait oublier qu'il y a quatre différences majeures entre coaching et psychothérapie :

  • Coaching et psychothérapie n'ont absolument pas les mêmes objectifs ;

  • Les méthodes de travail ne sont pas non plus les mêmes ;

  • La relation entre le client et le coach n'a rien à voir avec celle d'un psychothérapeute et de son client ;

  • La méthodologie, les références théoriques et les outils sont différents.

Il n'y a vraiment aucun rapport entre coaching et psychanalyse ?

En coaching, on aborde les "objectifs" du client, alors qu'en psychanalyse, on aborde sa "demande".

 

Supervision et accréditation

À la fin des années 90, les psychanalystes ont beaucoup apporté à notre profession, lorsque le coaching balbutiait encore. Ils ont notamment participé aux notions essentielles de supervision ou d’accréditation, très importantes en coaching.

Nous déconseillons ainsi fortement d'avoir recours à un coach ne disposant d'aucune habilitation ou accréditation. Pour prendre connaissance de l'ensemble de nos habilitations, vous pouvez cliquer ici.

 

Notion d'objectifs

Ainsi, en coaching la notion clef sera donc la notion d'"objectifs" et non de "demande". Les objectifs du client sont élaborés devant le coach, mais par le client lui-même, et surtout pour lui-même.

Si d'aventure, le client a une demande, c’est à lui-même qu’il l’adresse. Le travail du coach pourra éventuellement être de l'aider à la formuler.

Ainsi, chez un psy, un client pourrait entendre de la part de son analyste : "Je ne suis pas certain de pouvoir vous prendre en analyse, je n'entends pas assez votre demande". Le patient est donc "en demande", le psy est donc "en réponse" ...

 

Notion de parité

Alors qu'en coaching, le coach dira plutôt : "Pouvez-vous me préciser un peu plus votre objectif ?" Cette différence introduit la différence majeure suivante : la notion de parité.

La relation coach/coaché porte dans son "ADN" une différence majeure par rapport à d’autres formes de relations d’aide : la notion de parité.

Le client et le coach doivent se choisir mutuellement. Le coach peut refuser le client s'il est sollicité par une entreprise, et qu'il sent, par exemple, qu'il pourrait être instrumentalisé. Ou bien si l'objectif est contraire à sa déontologie.

De même pour le client, à qui nous ne saurions que trop conseiller de sélectionner soigneusement le coach avec qui il souhaite travailler ses objectifs.

 

Une relation symétrique

Le coach ne doit ni se positionner en expert, ni en mentor. Le coach ne doit pas se situer en "position haute". A l'inverse, un bon coach privilégie une position basse, pour mieux accompagner son client. Il ne le dirige pas. La réflexion est partagée, la relation devra être la plus symétrique possible.

Différences supplémentaires entre psychothérapie et coaching en entreprise :

Enfin, il y a certaines autres différences entre le coaching en entreprise et la psychothérapie.

En effet, le coaching en entreprise entre dans un champ qui porte sur les objectifs stratégiques et opérationnels, il porte sur le "comment" et non sur le "pourquoi".

Enfin, dans le coaching en entreprise, il y a souvent un engagement, voire des entretiens tripartites... Ce qui n'est évidemment pas le cas en psychothérapie.

Quelles sont les différences entre coaching et mentorat ?

Comme nous l'avons vu précédemment, le coach n'a pas vocation à évoluer en position haute. Il n'a pas vocation à penser qu'il saura mieux que son client ce qui est bon pour lui.

Le coach porte un savoir faire méthodologique certes, mais il a pour mission de mettre ses connaissances au service des objectifs du client. Le mentorat s'approche davantage du consulting.

 

Il y a donc de grandes différences entre coaching et mentorat :

  • Le coaching est axé sur la tâche, là où le mentorat est axé sur la relation ;

  • Le coaching doit être ponctuel : nous fixons un objectif et cessons le coaching lorsque nous y sommes parvenu.

    Nous pouvons, néanmoins, programmer un autre accompagnement pour un autre objectif. Le parcours du mentorat n'a pas véritablement de fin.

  • Le coaching professionnel a pour objectif d'aboutir à un perfectionnement de la pratique professionnelle (ainsi, un coach pourra accompagner un directeur commercial dans sa pratique professionnelle, sans avoir lui-même de connaissances particulières en commercialisation), là où un mentorat vise le transfert de compétences (un directeur commercial "junior" qui se ferait "mentorer" par un directeur commercial "senior", par exemple)

  • Le coaching peut être mis en place du jour au lendemain (sauf exception : coaching d'équipe par exemple), là où le mentorat nécessite une phase de conception importante ;

  • Enfin, dans le coaching professionnel, le supérieur hiérarchique peut être impliqué via une relation tripartite. Traditionnellement, ce n'est pas le cas dans le mentorat.

Quelles sont les différences entre coaching et formation ?

Une réflexion menée à deux

Quelle que soit la méthode d'enseignement ou de formation utilisée, la formation est un temps d'informations descendantes. Le coaching est un dialogue, un aller-retour, une réflexion menée à deux, pour atteindre un objectif donné.

Ainsi, le formateur sera l'expert, le stagiaire sera donc en position basse. Or, nous avons vu plus haut que le coaching repose sur une relation de parité.

Lors d’un coaching, la dimension formation peut parfois être présente dans des temps bien définis et seulement si le coach en a la légitimité. Exemple: le coach est un ancien DRH et le client un manager présent pour des problématiques de gestion d'équipe.

Dans ce cas, le coach pourra devenir un peu formateur, un peu mentor... Néanmoins, le travail du coach devra rester principalement le fait d'aider le client à mobiliser ses ressources, ses compétences et ses expériences, dans le but d'atteindre son objectif.

 

Engager le client dans un processus créatif

Ainsi, dans une formation, nous mettons l’accent sur la transmission d’un savoir, sans trop se soucier de la perception du stagiaire ou du mode de fonctionnement. Sauf exception, il n'est pas question de prendre en compte l'aspect "connaissance de soi" du stagiaire.

Ainsi, le coaching ayant souvent une finalité d'amélioration des performances (meilleure prise de parole en public, amélioration du leadership, réussite à un oral de concours, soutenance de mémoire...), la dimension formation sera présente, le processus, en revanche, sera extrêmement différent.

En effet le "coaché" sera perçu comme l’expert, dont le coach devra intégrer la perception personnelle, tout au long de l’accompagnement. Ce processus aura comme finalité d’engager le client dans un processus créatif, afin qu’il trouve, lui-même, la solution concernant ses objectifs.

Coaching et formation : différences et points communs

5 différences entre le coaching et la formation
  • Le processus de coaching est interactif alors que la formation est instructive.
  • Le processus de coaching s'appuie sur des éléments psychologiques, pas la formation au sens classique du terme.
  • Le coach élabore le programme, les étapes d'un coaching avec son client, ce qui n'est pas non plus le cas dans une formation menée traditionnellement (même si de plus en plus de mouvements pédagogiques tentent d'assouplir le processus).
  • Même si des initiatives de coaching solidaire se développent, le coaching s’adresse principalement aux cadres et aux dirigeants qui visent une progression de leurs compétences professionnelles. La formation est bien plus généraliste, plus technique.
  • Le coach doit écouter, le coaching est un échange d'égal à égal ; alors que le formateur est en position haute.
5 points communs entre le coaching et la formation
  • Coaching et formation visent une amélioration de la performance professionnelle
  • Les compétences managériales doivent être suffisamment développées pour que coaching ou la formation soient efficaces.
  • Coaching et formation sont tout aussi inadaptés à la résolution de problèmes graves d’ordre psychologique.
  • Coaching et formation proposent des exercices afin de faire progresser le client.
  • Coaching et formation ont pour objectif d'augmenter les performances du client et donc la productivité de l’entreprise

Nous pouvons donc penser que coaching et formation sont deux processus complémentaires.

En effet, les études ont montré qu'une formation augmente en moyenne le rendement de la personne de 22 %, là où une combinaison formation/coaching, augmente ce même rendement de 88 % !

09 72 55 35 86

du lundi au vendredi de 9h à 18h

2018 © Groupe Perspective